LIVRES

 

Versailles - Le rêve maçonnique d'un roi

Jacques Rolland

Editions Trajectoire, 2014, 190 pages, 19.00 €

Présentation de l’éditeur : « Manière de montrer Versailles » fut une épître composée par Louis XIV lui-même à l'usage de milliers de courtisans et de nombreux visiteurs étrangers. Loin de vouloir réaliser un guide touristique, il soulignait que la visite du château revêtait un caractère rituel. Versailles obéit à une volonté secrète du Roi : oublier les épisodes des guerres de Religion et de la Fronde pour réunir enfin les meilleurs dans toutes les corporations de métiers du royaume. Ainsi s'y retrouvèrent Le Nôtre, Mansart, Louvois aussi bien que Lully, Molière et Perrault. Ce sont eux « les grands architectes » de Versailles : de midi à minuit et de minuit à midi, des dizaines de milliers de personnes peuvent suivre la course du soleil, une bien étrange alchimie, du noir le matin au blanc le midi, pour s'achever dans le rouge du soleil couchant. Les quatre éléments sont représentés, à savoir l'air, par les 9000 ha du parc, la terre plantée de milliers d'arbres, l'eau par les innombrables bassins sans oublier la galerie des Glaces, et le feu par l'appellation même du Roi-Soleil. Voltaire pourra ainsi écrire que cette période de l'histoire fut réellement le Siècle de Louis XIV. À votre tour, grâce à ce véritable « guide initiatique », partez à la découverte de ce trésor de notre patrimoine et décryptez toutes les clés ésotériques qu'il recèle.

 L’auteur : Jacques Rolland est reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes français de l’Ordre du Temple et de la franc-maçonnerie. Il est l’auteur d’ouvrages de référence sur ce sujet, dont : "Les Templiers – Les Archives secrètes du Vatican", "Le véritable trésor des templiers", "Des Templiers à la Franc-maçonnerie", "Les Francs-maçons dans la révolution française" ou encore "Le tablier ne fait pas le maçon", aux éditions Trajectoire. Le site Internet de Jacques Rolland : http://jacques-rolland.fr

 

 

La voie de l'alchimie chrétienne

Edition revue et augmentée

Séverin Batfroi

Le Mercure Dauphinois, 2014, 231 pages, €

 Présentation de l’éditeur : Longtemps considérée comme un ensemble de rêveries sans consistance, l'alchimie est progressivement sortie de la confidentialité grâce à des travaux universitaires qui ont su en dégager les principales caractéristiques. Histoire des sciences, des religions, psychanalyse, autant de domaines où elle occupe aujourd'hui une place indiscutable. Dans une société où la quête du sens est de plus en plus forte, le temps est propice à un renouveau de la pensée alchimique. C'est ainsi qu'en parcourant son univers symbolique, on découvrira une démarche d'une grande originalité qui peut être reliée au fait religieux et plus particulièrement, en Occident, au christianisme.

 

 

La chevalerie amoureuse, troubadours, félibres et rose-croix

Pierre Dujols De Valois

Le Mercure Dauphinois, 2014, 248 pages, 19.50 €

 Le Mot de l'éditeur : Au début des années 1920, deux des plus grands hermétistes et alchimistes de notre temps, Jacques-Émile Émerit et Henri Coton-Alvart, se rencontrèrent chez Pierre Dujols. Cet érudit libraire, descendant des Valois, en qui certains auteurs contemporains ont cru reconnaître Fulcanelli, leur enseigna les fondements de l'hermétisme et pratiqua lui-même l'alchimie. J.-E. Émerit était médecin, H. Coton-Alvart chimiste. Leur amitié perdura jusqu'à la mort d'Émerit. Pierre Dujols confia à Jacques-Émile Émerit un des deux manuscrits qu'il avait rédigés sur la chevalerie. Ce petit chef-d'œuvre étudie les liens secrets qui, des troubadours aux constructeurs de cathédrales et des Templiers aux Cathares, sont à l'origine d'un parler sacré. Cette langue, dite « des oiseaux » par les initiés, puise sa conceptuelle aux sources les plus anciennes de la Grèce, de l'Égypte et, au-delà, de cet Orient des mages qui assista à la naissance de la pure Lumière : le Christ-Hermès, dont le pouvoir, clef de la gnose parfaite, rayonne au cœur des trois mondes.

L’auteur : Pierre Dujols de Valois, né en 1864 et mort prématurément en 1926, était le descendant du dernier fils de la reine Catherine de Médicis, le duc d'Alençon.

L’éditeur : Le Mercure Dauphinois est une maison d'édition dont les animateurs sont spécialisés, depuis longtemps dans le domaine des religions, de l’hermétisme, l’alchimie, l’ésotérisme. La création de cette structure répond à un double besoin : maintenir des publications sur des sujets aujourd’hui abandonnés par les grands groupes éditoriaux (tels les ouvrages d’alchimie) ; proposer des écrits de qualité afin de permettre au lecteur une juste réflexion sur les liens entre corps et esprit.

 

Garibaldi

Pierre Milza

Fayard, Poche, 2014, 736 pages, 12 €

Présentation de l’éditeur : Originaire d’une famille de modestes marins et lui-même marin, Garibaldi a choisi tout jeune de consacrer sa vie à la cause de la liberté. En Amérique latine d’abord, où il a combattu pendant près de quinze ans au service des démocrates du Rio Grande do Sul et de l’Uruguay, puis en Italie, où ce guérillero désintéressé a achevé de bâtir sa légende. Personnage aux multiples visages, Garibaldi restera jusqu’à sa mort, et longtemps après, le « héros des Deux-Mondes », l’homme qui le plus a œuvré pour l’émancipation et pour l’unité de l’Italie, avant de militer pour la paix entre les peuples et pour plus de justice sociale.

C’est ce personnage de légende, sans doute celui dont la notoriété dépasse celle de tous les « grands hommes » du XIXe siècle, dont Pierre Milza retrace dans ce livre le destin héroïque.

L’auteur : Professeur émérite à Sciences Po, Pierre Milza y a enseigné pendant plus de trente ans et y a dirigé le Centre d’histoire de l’Europe du XXe siècle. En Pluriel sont parus Les derniers jours de Mussolini et Histoire de l’Italie.

 

Aux armes, historiens

Eric J. Hobsbawm

Fayard, Poche, 160 pages, 7.50 €

Présentation de l’éditeur : Dès les premières années du XIXe siècle, la Révolution française a suscité des débats passionnés : quel sens historique fallait-il donner à cet événement politique extraordinaire ? Dans quelle mesure a-t-il transformé le visage de l’Europe ? Quelles en furent les origines intellectuelles, économiques, sociales ? La Révolution avait-elle ouvert un horizon d’émancipation pour la France et les peuples du monde ou, au contraire, annonçait-elle les catastrophes politiques du XXe siècle ?

L’auteur : Éric J. Hobsbawm est revenu sur toutes les lectures et interprétations qui se sont succédé depuis plus de deux siècles. Il montre que les historiens écrivent l’histoire à l’aune de leur expérience du présent et réaffirme que la Révolution a transformé le monde de façon définitive et qu’elle continuera de le faire évoluer. Éric J. Hobsbawm (1917-2012) a été professeur émérite de l’université de Londres et à la New School of Social Research de New York. Dans la collection Pluriel sont parus la trilogie sur le long XIXe siècle, ainsi que Franc-tireur, son autobiographie, Marx et l’histoire et Les Primitifs de la révolte dans l’Europe moderne.

 

Les hommes en trop

La malédiction des chrétiens d’Orient

Jean-François Colosimo

Fayard, 2014, 312 pages, 19 €

Présentation de l’éditeur : "Qu'ont à nous dire les petites filles aux prénoms tirés de l'Évangile, aux boucles d'oreille arrachées, aux lendemains sans avenir, qui fuient Mossoul dans les bras de leurs parents pour échapper aux djihadistes ? Que, cette fois, c'en est fini des chrétiens à l'endroit même où est né le christianisme. Que, pendant des siècles, ils ont survécu en vain comme otages de la domination musulmane, mais aussi du colonialisme européen. Que la mondialisation a brisé leur résistance. Que nous venons de les sacrifier à la guerre impériale de l'Amérique contre l'islam, à la guerre civile qui dévore sunnites et chiites. Que leur catastrophe est la nôtre, car avec eux sont anéantis notre plus ancienne mémoire, notre seul espoir de médiation entre l'Occident et l'Orient. Et que nos croisades revanchardes comme nos lamentations humanitaires leur sont amères car, jusque dans leur agonie, nous continuons à les instrumentaliser dans la négation de notre dette de civilisation à leur égard. Irak, Syrie, Égypte, Israël, Palestine, Liban, Jordanie, Turquie, Arménie : ce livre éclaire l'actualité à travers vingt siècles d'histoire et permet de comprendre pourquoi cette tragédie signe notre suicide moral."

L’auteur : Chroniqueur depuis trente ans des chrétiens d'Orient, Jean-François Colosimo continue ici après Dieu est américain, l'Apocalypse russe, le Paradoxe persan, son enquête sur les métamorphoses de Dieu en politique, publiée aux éditions Fayard.

 

 

Dictionnaire raisonné de l'Occident médiéval

Jacques Le Goff

Jean-Claude Schmitt

Fayard, Coll. Grand Pluriel, 1238 pages, 25.00 €

Présentation de l’éditeur : Depuis sa parution en 1999, ce dictionnaire « raisonné », à l'inverse d'une visée encyclopédique, s'est imposé comme un ouvrage incontournable, non seulement pour les historiens du Moyen Âge et les étudiants, mais pour un grand nombre de lecteurs. Ce succès justifie cette seconde édition en format de poche, qui facilitera une diffusion encore plus large. Le lecteur y verra aussi un hommage rendu à Jacques Le Goff, codirecteur de l'ouvrage, disparu en avril 2014

Les auteurs : Jacques Le Goff  (01/01/1924-01/04/2014) est un historien français spécialiste du Moyen Âge. Le Goff succède à Fernand Braudel en 1972 à la tête de l'École des hautes études en sciences sociales, où il est directeur des études. Il cède sa place à François Furet en 1977. Historien du mouvement dit des Annales, il se consacre à l'anthropologie historique de l'Occident médiéval. Jacques Le Goff, directeur de collection chez Flammarion et coproducteur d'émissions radiophoniques a poursuivi ses travaux sur le Moyen-Age (La Civilisation de l'Occident médiéval en 1964, Pour un autre Moyen Âge en 1977, La Naissance du Purgatoire en 1981, L'Imaginaire médiéval en 1985).

Jean-Claude Schmitt est un historien médiéviste français né le 4 mars 1946 à Colmar. Ses thèmes de recherche sont : l'histoire médiévale, les rituels, les exempla, la prédication, les images et la littérature latine.

 

REVUES

 

Boletín Informativo nº 43 del GEIMME. Septiembre de 2014

 

 

 

 

LA IGLESIA INTERIOR SEGÚN EL FILÓSOFO DESCONOCIDO

Edificación mística de la Iglesia celeste en el corazón del hombre

por Jean-Marc Vivenza

 ***

LAS ESCRITURAS MÁGICAS

Entre el Ángel y el hombre

por Gilles Le Pape

***

LA ORDEN DE LOS CABALLEROS BIENHECHORES DE LA CIUDAD SANTA Y SU FUNCIÓN MÍSTICA

 ***

SOBRE LA FILIACIÓN DE LOS ÉLUS COHEN Y LA CHOSE

Notas de Robert Amadou (1924 - 2006)

 

Le GEIMME est le groupe d’études et de recherches martinistes et martinézistes de l’Espagne.